Soyaux.fr
Ville d'espaces et de contrastes

A compter du 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales, les établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts et les voiries.
La Ville de Soyaux a décidé de prendre les devants en appliquant, dès cette année une gestion différenciée de l’entretien de ses espaces verts !
Notre perception de la nature et des mauvaises herbes (ou « adventices ») sur les trottoirs, en pied d’arbres… devra, par conséquent, évoluer.
L’entretien des trottoirs et espaces publics sera toujours réalisé par la commune mais d’une façon différente.

Quelques exemples :
Entretien des abords immédiats de propriété :
Chaque administré est responsable de l’entretien de son trottoir et des abords de sa propriété.
La mairie continuera à intervenir mais de façon moins régulière. La tonte s’arrêtera à 20 cm du mur de propriété de façon à éviter les risques de dégradations.
Il est donc conseillé à chacun d’utiliser un rotofil ou de réaliser des plantations en pied de mur pour éviter la repousse des « adventices ». Cette action permettra de limiter l’impact de cette nouvelle politique sur les charges de fonctionnement de la commune.
– Placettes calcaires et voies piétonnes
Ces espaces seront désherbés avec des machines adaptées qui lèvent le calcaire et donc arrachent les racines.
Sur certains espaces, la commune laissera la nature reprendre ses droits (pousse libre) ou engazonnera sur le calcaire (sans apport de terre, avec un gazon spécifique).
– Espaces verts
Afin de limiter l’impact environnemental des tontes et de gérer au mieux la repousse, certains espaces seront tondus en fauchage différencié (Aire de loisirs des Brandes) ou avec une moins grande récurrence.

A noter que pour le particulier, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019.

La mairie, dans le cadre de la mise en place d’une gestion différenciée et de l’adhésion à la Charte Terre Saine a obtenu un accord de subvention, à hauteur de 70% du montant HT, pour l’achat de matériel adapté aux nouvelles pratiques d’entretien de la commune.
Ce matériel a été commandé et sera reçu dans le courant du mois de décembre 2016.
En 2017, l’accompagnement des agents, en terme de formation, de sensibilisation que d’équipements sera poursuivi.

 

Partager :
  • imprimer