Soyaux.fr
Ville d'espaces et de contrastes

Dans le cadre de sa politique de soutien à l’action sociale envers ses habitants, le Centre Communal d’Action Sociale intervient également au titre :

Les secours et aides 


Les secours financiers  

Ils ont pour but de venir en aide aux familles qui connaissent des situations financières difficiles ou précaires. Ces secours sont attribués par la Commission Permanente du Centre Communal d’Action Sociale qui se réunit tous les 15 jours et examine les demandes qui lui sont présentées par les assistantes sociales du CCAS et de la Maison Départementale des Solidarités.
Les aides peuvent concerner tous les domaines de la vie courante et doivent être dûment motivées par le travailleur social.

Les aides aux soins et appareillages 

Dans le cadre de l’évaluation des besoins du demandeur se présentant au Centre Communal d’Action Sociale, un accompagnement administratif et/ou une aide financière peut être proposée en matière de santé afin d’éviter un renoncement aux soins. La réponse apportée consiste en une aide au paiement des soins, à l’acquisition d’une mutuelle, à la prise en charge des frais non remboursés, au reste à charge….

L’épicerie sociale 

L’accès à l’épicerie sociale n’est possible qu’après examen d’un dossier, présenté anonymement, en Commission Permanente du Centre Communal d’Action Sociale, par un travailleur social. Le bénéficiaire de cette carte, peut aller choisir et acheter à moindre coût (environ 10 % de la valeur marchande) des denrées de première nécessité.
En cas de nécessité évaluée par le travailleur social du CCAS ou de la Maison Départementale des Solidarités, l’attribution d’un colis d’urgence peut être envisagée après accord entre le travailleur social et l’épicerie sociale.
Les associations caritatives proposent elles aussi et selon leurs propres conditions, la distribution de paniers repas. L’orientation par un travailleur social du CCAS ou de la Maison Départementales des Solidarités n’est pas obligatoire pour pouvoir bénéficier de cette distribution alimentaire qui reste toutefois soumise à conditions de revenus.
Face à certaines situations, des Chèques d’Accompagnement Personnalisé (CAP) alimentaire ou hygiène peuvent être attribués, après avis des membres de la Commission Permanente.
Ces chèques, d’une valeur faciale de 8 € permettent au bénéficiaire de s’approvisionner librement en denrées alimentaires ou en produits d’hygiène dans certaines grandes surfaces.

Les cartes solidarité transport 

Ces cartes de transport sont destinées, sous réserve de conditions de ressources, aux personnes :

  • Inscrites à Pôle Emploi, indemnisées ou non,
  • Bénéficiaires du RSA,
  • En contrat aidé ou en stage d’insertion professionnelle,
  • Employées à temps partiel.
  • Les personnes bénéficiant de cette prestation se voient appliquer une réduction comprise entre 50 % et 75 % du coût du ticket mensuel.

Les aides pour l’accueil des jeunes enfants en centres de loisirs et pour la restauration scolaire

Des aides ponctuelles ou des adaptations de tarifications peuvent être étudiées par le Centre Communal d’Action Sociale dans les domaines de la restauration scolaire ou des modes de garde des jeunes enfants afin de venir en aide aux familles en situation financière difficile. Par ailleurs, le CCAS a mis en place une tarification aidée pour les familles à bas revenus dont les enfants fréquentent les centres de loisirs de la commune ou les camps de vacances.

Le micro crédit

Le Centre Communal d’Action Sociale est habilité par la Région pour établir les demandes de micro-crédit en application des lois du 25-06-1999 et 04-08-2008. Ce dispositif est destiné aux personnes à faibles ressources, qui n’ont pas accès aux services bancaires et qui ont un projet personnel. Le montant du prêt peut varier de 300 € à 4.000 €, aucune garantie personnelle n’est demandée et la durée de remboursement est calculée en fonction des capacités de l’emprunteur. Tél. 05 45 97 41 52

Le logement


Les aides au logement  

Afin de permettre aux locataires ou aux propriétaires en détresse économique (dette de loyer, impayés énergie…) d’améliorer leur situation et éviter ainsi le risque d’expulsion ou de surendettement, le Centre Communal d’Action Sociale assure un suivi personnalisé en proposant un soutien et/ou une orientation vers d’autres partenaires, afin d’aider le demandeur à résorber sa dette.

L’hébergement d’urgence 

La plateforme téléphonique du 115 est un dispositif destiné à répondre aux demandes d’hébergement d’urgence des personnes sans abri, mais aussi d’assurer les orientations vers les autres dispositifs.
En composant le 115, les opérateurs répondent aux demandes des personnes sans abri, mais aussi des professionnels ou des citoyens signalant la situation vulnérable d’une personne sans abri.

Demande de logement et relations bailleurs 

Une réunion mensuelle est organisée afin d’étudier les situations les plus urgentes.

Les bailleurs : Logélia & Vilogia.

 

Partager :
  • imprimer