Soyaux.fr
Ville d'espaces et de contrastes

La politique de la Ville

La politique de la Ville


La politique de la Ville
désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les zones urbaines en difficultés et réduire les inégalités entre les territoires ; D’une part en permettant l’accès des habitants des quartiers à l’ensemble des services dont tous leurs concitoyens bénéficient et d’autre part en soutenant des actions spécifiques en vue d’assurer le déploiement de ces services au plus près des habitants du quartier.

La politique de la Ville est destinée à agir sur tous les leviers... pour répondre au cumul de difficultés qui touchent ces territoires. Cette politique recouvre une grande diversité d’intervention qui complètent les autres politiques publiques (Éducation, Logement, Action Sociale...) car, en la matière, aucun acteur public ou para-public ne peut agir seul avec une pleine efficacité.

La politique de la Ville envers les quartiers défavorisés requiert l’appui de tous les acteurs concernés pour agir sur tous les leviers à la fois : développement social et culturel, revitalisation économique, emploi, rénovation urbaine et amélioration du cadre de vie, sécurité, citoyenneté et prévention de la délinquance, santé...
Le quartier du Champ-de-Manœuvre fait partie des 2200 quartiers en France qui bénéficient de cette politique spécifique. Au travers du Contrat de Ville (voir ci-dessous) les autorités publiques mobilisent des moyens humains et financiers pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales.

A Soyaux, un Comité de Pilotage composé d’élu(e)s, d’agents et de représentant(e)s du Conseil Citoyen est chargé d’adapter les principes et les projets aux enjeux de la commune et aux besoins des habitants du quartier du Champ-de-Manœuvre.

 

Le Contrat de Ville

La loi du 21 février 2014 de programmation de la ville et de la cohésion urbaine initie une refondation profonde de la politique de la Ville en inscrivant, pour la première fois, le principe fondamental de co-construction de celle-ci avec ses habitants, en redéfinissant les quartiers prioritaires à partir du critère unique de concentration urbaine de pauvreté et, en instaurant un contrat urbain global à l’échelle intercommunale, le Contrat de Ville. Ainsi, depuis juillet 2014, GrandAngoulême et ses partenaires ont conduit une démarche collective de réflexion sur les enjeux de développement solidaire de l’agglomération, visant à établir le contrat de ville 2015-2021.

Ce Contrat de Ville est conclu avec l’Etat par le GrandAngoulême, sur le territoire duquel 5 quartiers prioritaires ont été définis (Basseau-Grande Garenne, Ma Campagne, Bel Air – Grand Font à Angoulême, Etang des Moines à La Couronne et le Champ de Manœuvre à Soyaux). Les communes d’Angoulême, La Couronne et Soyaux, la région Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Charente, les bailleurs sociaux, la direction académique, l’Agence Régionale de Santé, la Caisse des dépôts et consignations, la CAF, Pôle emploi, les chambres consulaires sont également signataires de ce contrat.
A l’issue d’une phase de diagnostic, les partenaires ont défini pour 6 ans les orientations prioritaires en faveur des quartiers en difficultés mentionnés ci-dessus au regard des enjeux de cohésion sociale du territoire de l’agglomération.

Ces orientations se déclinent sur :

3 Axes transversaux définis au niveau national : la jeunesse, l’égalité entre les hommes et les femmes, la prévention des discriminations.

2 Axes transversaux spécifiques à l’agglomération : l’agglomération numérique dans les quartiers, la cohésion du territoire ainsi que l’attractivité des quartiers dans le but de les valoriser dans une démarche de marketing territorial afin de développer des innovations numériques et expérimenter des outils qui répondent aux besoins des habitants.

7 priorités thématiques qui orienteront les actions du contrat de ville :

  • Développer l’attractivité économique des quartiers,
  • Poursuivre l’ancrage des quartiers au projet urbain d’agglomération,
  • Renforcer le parcours éducatif des enfants et le lien avec les familles,
  • Lutter contre la précarité,
  • Soutenir la culture en agglomération et dans les quartiers,
  • Assurer l’accès à la santé et veiller à la proximité des services de soins,
  • Sécuriser dans les quartiers la prévention de la délinquance.

Dans le cadre d’une démocratie toujours plus participative, le conseil citoyen a la possibilité d’émettre des projets, des avis et de tendre ainsi vers une meilleure cohésion sociale.

Consultez le contrat cadre du contrat de ville.


Vous avez un projet en 2017 qui répond aux objectifs du Contrat de Ville ?

Téléchargez l'appel à projets 2017 et la note de cadrage 2017 pour le Contrat de Ville de GrandAngoulême et le guide utilisateur, à partir du 8 décembre 2016.

Vous y trouverez les modalités de réponse à l’appel à projets, les coordonnées de professionnels chargés de vous aider ainsi que les délais.


Quelques exemples d’actions mises en œuvre dans le cadre de la Politique de la Ville :

Le Contrat Local d'Accompagnement à la Scolarité :

Le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité est un dispositif mis en place par la CAF, animé par le CSCS-FLEP de Soyaux et co-financé par la Mairie. Il s’agit des actions d’accompagnement à la scolarité.

Ces actions ont lieu en dehors du temps scolaire, dans des espaces adaptés, en complémentarité avec l’école.

Elles proposent aux parents :

  • Un soutien dans leur rôle éducatif,
  • Un accompagnement scolaire personnalisé de l’enfant au sein de groupes de travail restreints.

Les actions d’accompagnement à la scolarité ont pour objectifs :

  • d’aider les enfants à acquérir des méthodes,
  • de faciliter leur accès au savoir et à la culture,
  • de promouvoir leur apprentissage à la citoyenneté,
  • de valoriser les acquis afin de renforcer leur autonomie,
  • de soutenir les parents dans le suivi scolaire de leurs enfants.

Au cours de l’année, près de 90 enfants scolarisés en école primaire sont accueillis les lundis, mardis, jeudis et vendredis des périodes scolaires de 16 heures 30 à 18 heures 30. Les enfants bénéficient d’une aide aux devoirs les trois premiers temps de la semaine. Le quatrième temps est consacré à la réalisation d’un projet d’activité. Lors des séances spécifiques d’aide aux devoirs, l’équipe d’animation permet aux enfants d’acquérir tout au long de l’année scolaire des notions d’organisation dans le travail scolaire, d’autonomie et de progression.


La science en bas de chez toi
Chaque année, entre 30 et 50 enfants de la commune bénéficient d’une semaine complète et gratuite d’ateliers au Parc Allende pour apprendre les sciences et l’importance du développement durable en s’amusant. En 2015, l’association les petits débrouillards, chargé de l’animation du projet a accueilli 39 enfants ont réfléchi avec eux sur le changement climatique, ses causes et ses conséquences.


Le spectacle Pierre et Mohamed
Avec le soutien logistique et financier de la Mairie, l’association Pierre, Mohamed, David et les autres a pu proposer, en 2015, à l’auditorium de Soëlys, le spectacle Pierre et Mohamed. Les 120 spectateurs, l’auditorium étant plein, ont assisté à une pièce qui est un message d’amitié, de respect et de volonté de dialogue interreligieux. Après le spectacle un débat s’est organisé pour permettre aux participants d’échanger et de fraterniser autour des questions de laïcité, de respect des cultes et de vivre ensemble.


Apprentissage de la langue Française
Chaque année, la Mairie finance et accueille les associations locales, tel que DECLICS ou la CLEF, pour proposer des cours de français langue étrangère. Les cours, individuels ou collectifs, proposés par des bénévoles ou des professionnels, accueillent chaque année plus de 100 personnes désireuses d’apprendre ou d’améliorer leur maîtrise orale et écrite de la langue française.


La Maison de Justice et du Droit
La Mairie conventionne depuis 2014 avec le Conseil Départemental d’Accès au Droit (PAD) pour participer au financement du poste de l’agent en charge du Point d’Accès au Droit de Soyaux. En outre, la Mairie met à disposition, à titre gracieux, le local qui est situé boulevard Léon Blum, ouvert tous les matins de la semaine de 9h à 12h30. Le PAD a pour objectif l’accès au droit pour tous les citoyens. Qu’il s’agisse de la permanence, du conciliateur ou des consultations d’avocat, de 2009 à 2015 inclus, le service a accueilli gratuitement 4400 personnes. Les personnes peuvent trouver des conseils ou être orientés en matière de droit de la famille, de droit au logement, de droit pénal, droit du travail, d’aide aux victimes…